Comment créer des installations photovoltaïques fiables, durables et sûres sur les toits plats ?

Structure porteuse ou système de montage pour les panneaux solaires sur les toits plats : un élément dont le coût ne dépasse pas 10 % de l’investissement total, mais qui doit porter et garantir la rentabilité de la totalité de l’installation pendant plus de 20 ans. Il est donc important de prendre le problème à bras-le-corps. Cet article insiste sur l’importance du choix d’un système de montage de haute qualité et sur ses caractéristiques spécifiques.

Une conception moins lourde par nature

Un bon système de montage doit garantir tout risque d’envolée de l’installation ou de dégradation de la charpente du toit. Et comme le système n’est pas fixé dans ou sur le toit, mais lesté sur le toit, il est donc primordial de déterminer précisément la masse totale et la répartition du ballast autant que possible pour écarter tout risque d’envolée de la totalité du système due aux rafales de vent. Mais il faut également éviter d’alourdir excessivement la charge pondérale sur le toit. Non seulement en raison du coût, mais également pour respecter la limite du poids que le toit peut supporter.


Nous insistons sur deux caractéristiques majeures de tout système de montage qui peuvent créer une différence positive : l’aérodynamique et les couplages mécaniques. Lors de la conception d’un système de montage, il faut veiller à réduire au minimum l’effet du vent sur l’ensemble du système. Les plaques latérales obliques qui obstruent le côté ouvert d’un double champ photovoltaïque améliorent significativement l’aérodynamique de l’ensemble et réduisent en conséquence la masse nécessaire du ballast à poser en pratique. Les recherches montrent également que les vis, boulons et agrafes qui fixent les panneaux sur le système de montage augmentent de 18% la résistance au frottement (résistance aérodynamique). C’est pourquoi il est important de concevoir une « construction vers l’intérieur » : aucune pièce en saillie, uniquement des pièces encastrées sur la face exposée. Cette conception réduit la résistance à l’écoulement de l’air, ce qui se traduit par une optimisation de la masse du ballast.


Concevoir des couplages mécaniques (force d’interconnexion des panneaux) les plus résistants possible est un autre facteur de réduction de la masse du ballast. Utilisez par exemple de très robustes connexions croisées dans 2 directions pour solidariser les panneaux. Le système Esdec FlatFix Wave Plus y parvient, par exemple, avec les stabilisateurs et les ensembles à double base. Plus le couplage est puissant, meilleure est l’interconnexion des panneaux et plus le ballast peut être allégé.

Un calcul fiable

Un calcul fiable est une condition cruciale de tout projet : quelles sont les quantités nécessaires, quelle masse de ballast faut-il poser et enfin et surtout, où placer le ballast ? Le calcul de ces paramètres doit être très précis. Le premier facteur d’un calcul fiable est une campagne d’essais exhaustive. Pour une collecte de données valides, il faut exposer le système de montage y compris le panneau à différents essais en soufflerie. Il est important de tester une grande variété de scénarios, avec différentes tailles de champ, hauteurs de toit et configurations, etc. et de compléter ces tests par les données issues des essais dits d’arrachement (test de la force de couplage mécanique des panneaux à certains endroits soumis à un pic de pression). Il est possible de développer une méthode de calcul pour déterminer le lestage le plus fiable pour le système.


Lors de la conception de votre système photovoltaïque (PV) pour toit plat, il est donc crucial de saisir correctement dans le calculateur tous les paramètres, tels que la position géographique (zone de vent et catégorie du terrain), hauteur du bâtiment et matériau de construction du toit. C’est la condition impérative pour que le calculateur puisse déterminer l’installation la plus fiable, avec la quantité appropriée de matériel et de ballast ainsi que la répartition exacte de ce dernier.

Calcul de ballast certifié Peutz

Le calculateur Esdec utilisé pour le calcul des ballasts a obtenu la certification Peutz. Le certificat établit qu’Esdec utilise correctement les mesures effectuées en soufflerie de FlatFix Wave Plus et FlatFix Fusion, en combinaison avec les résultats des essais de résistance mécanique à l’arrachement et que tous les résultats ont été traités de manière sûre et correcte dans le calculateur d’Esdec. Ces certificats ont une validité de trois ans, au terme desquels ils doivent être renouvelés suite à une nouvelle vérification de la part de Peutz. Cliquez sur ce lien pour plus d’informations.